Converger ensemble vers les communications et la collaboration unifiées


LE CDRT SE DÉPLOIE EN OCCITANIE

Après Paris, Lyon et Marseille, le Club des Dirigeants Réseaux et Télécoms (CDRT) déploie ses activités à Toulouse pour rayonner sur l’Occitanie.

Photo-Isabelle-Sinegre-OKIsabelle Huon, Déléguée régionale CDRT Occitanie

Fondé en 2012 à Paris, le CDRT regroupe plus de 130 dirigeants du secteur des réseaux et télécoms (sociétés de services, équipementiers, opérateurs, intégrateurs…). Après Lyon et Marseille, le club a lancé au mois de février sa Délégation régionale Occitanie à Toulouse dans le cadre d’un premier dîner sur le thème de la cyber sécurité. « Le CDRT permet aux dirigeants d’échanger sur des problématiques stratégiques de leur secteur, sur l’évolution de leur marché et des usages liés à la convergence de l’informatique et des télécoms, explique Isabelle Huon, Déléguée régionale CDRT Occitanie. Notre objectif est également de contribuer à enrichir les connaissances et compétences de nos membres. Aussi, nous organisons dans chacune de nos Délégations un dîner thématique par trimestre, animé par des intervenants experts ».

Zoom sur les mutations du management dans les entreprises IT

Le prochain événement du CDRT Occitanie se déroulera le 14 juin à la Cantine du Quai des Savoirs à Toulouse. Ce dîner – rencontre et débats – sera centré sur « Les mutations du management dans les entreprises du numérique » et abordera notamment les thématiques des relations transgénérationnelles, du commissionnement des commerciaux dans un modèle Cloud, ou encore du passage d’un modèle CAPEX à OPEX.

En projet : des matinales ouvertes aux utilisateurs 

Sous l’impulsion de son nouveau président Laurent Silvestri (dirigeant de l’opérateur OpenIP), le Club des Dirigeants Réseaux et Télécoms poursuit son maillage national et prévoit de déployer sur le Grand Ouest (depuis Nantes ou Rennes) d’ici fin 2018. Pour acculturer le marché et développer un rôle d’influenceur, le CDRT envisage par ailleurs de proposer des matinales ouvertes aux utilisateurs.

Chantal Delsouc, MID e-news

midnews

  • Partager