Converger ensemble vers les communications et la collaboration unifiées

COMPTES RENDUS

Retrouvez ici tous les compte rendus des manifestations organisées par le CDRT.

Pour pouvoir lire la suite de certains articles, il vous faut être adhérent du CDRT et posséder votre id/password.

Les comptes-rendus sont classés du plus récent au plus ancien. Vous disposez d'un champ de recherche dans le menu principal "Les événements du CDRT"

Bonne lecture ...

 

 

Partagez


lille 0707

Après  nos 5 webinaires pendant cette période du COVID -19 , nous avons relancé avec succès  le mardi 7 juillet  à Lille nos activités en présentiel .

Le lancement du CDRT Nord à Lille  a été un vrai succès , avec le délégué régional Nord  Arnaud Blanckaert accompagné du vice-président du CDRT Philippe Sordet , nous avons réussi à mobiliser près de 30 personnes ( 27) avec aucun no show dans une période compliquée . Nous avons été bien accueilli dans un lieu unique à Marcq-en-Barœul   chez «  Entreprises et Cités ».

L’ambiance était chaleureuse avec un vrai plaisir de se retrouver . Nous espérons avoir de nombreux adhérents pour lancer notre sixième délégation régionale 

Après Lyon, Toulouse, Nantes et Paris , nous avons organisé une table ronde passionnante sur le SD WAN avec des intervenants très bienveillants entre eux et qui ont su nous apporter des éclairages pertinents , nous tenons à les remercier.  Des synthèses sur le sujet ont été faites dans des précédentes tables rondes

Nos intervenants  de cette table ronde

 

Par Arnaud Blanckaert - délégué régional CDRT - Nord 

Revoir le programme de cette table ronde

 
Partagez

web23062020 cover

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 23 juin, c'est à nouveau pès de 40 adhérents du CDRT qui se sont réunis, virtuellement, pour échanger sur linbound marketing.

Voici le fil rouge de cette table ronde qui a durée ... 2 heures ! Les adhérents du CDRT connectés avec leurs identifiants pourront également télécharger les documents présentés par nos intervenants.

Laurent SilvestriAnimation et introduction par Laurent Silvestri, président du CDRT

 

Après avoir vécu une période unique par son arrêt brutal de l’économie devant la peur d’un virus alors inconnu, nous avons pu constater l’explosion des usages numériques. Durant le confinement, les outils numériques ont permis de maintenir les activités et les liens sociaux. Les personnes encore peu à l’aise avec l’informatique ont pu passer un cap d’apprentissage et se rendre compte de la simplicité de certains usages : la visioconférence, le télétravail, le e-commerce et bien d’autres. Le confinement à certainement accéléré la transformation numérique et l’a, de toute manière, rendu inévitable pour le monde d’après.

A l’heure de la reprise et alors que tout le monde craint une catastrophe économique sans précédent, beaucoup d’entreprises doivent se réinventer, s’adapter à la nouvelle normalité. Dans ce monde d’après, l’entreprise devra utiliser tout le potentiel des opportunités offertes par le numérique et parmi elles, ce que l’on appelle l’Inbound Marketing.

L'inbound marketing repose sur une stratégie de création de contenu qui permet d'attirer des visiteurs afin de les convertir en leads puis en clients, grâce à des techniques telles que le marketing automation, le lead nurturing et la création de contenu.

Pour nous accompagner aujourd’hui, et nous permettre de comprendre pourquoi l’Inbound Marketing est devenu la stratégie marketing n°1 des marques, j’ai le plaisir d’accueillir trois experts reconnus dans le monde du Digital

Ymonkachi

Yasser Monkachi, CEO de l’agence digitale Social Impulse

 PAThiebaut Pierre Antoine Thiebaut, Directeur Marketing Opérationnel Bouygues Telecom Entreprises
 JDGaro2 Jean Denis Garo, directeur Marketing Mitel et président du CMIT, le Club des Marketers In Tech

 

J’aimerais tout d’abord donner la parole à Yasser Monkachi.

Yasser, vous êtes un expert du digital. Vous avez créé et êtes le CEO de l’agence digitale Social Impulse, présente en Europe et en Afrique. Vous baignez dans le digital depuis de longues années : serial and social entrepreneur, storyteller, digital stratégiste. Vous accompagnez les entreprises dans la mise en place de leur stratégie digitale et son exécution. Pouvez-vous nous aider à comprendre pourquoi l’inbound marketing est devenu la norme, quelle est son origine et quelles en sont les enjeux ? Et puis, bien sûr, comment peut-on le définir et quelles en sont les particularités ?

Yasser, admettons que je découvre l’Inbound Marketing. Par quoi faut-il commencer pour lancer une stratégie d’Inbound ?

Pierre Antoine, tu es toi aussi un expert reconnu de l’inbound marketing et notamment des stratégies SEO, SEA, de référencements gratuit et payant. Je crois d’ailleurs de que l’inbound est un des gros axes de développement de Bouygues Telecom Entreprises. Peux-tu nous expliquer plus précisément en quoi consiste l’inbound chez Bouygues et en comment cela s’inscrit dans la stratégie commerciale de l’entreprise ?

PA, quel est le ROI de cette activité ?

PA, vous avez aussi une stratégie de communication importante sur les réseaux sociaux. Vous apporte-t-elle la même performance ? Est-ce vraiment adapté à nos métiers B2B ?

Jean Denis : En 2013, chez Mitel, vous nous parliez du Zemot, ce moment ou un prospect potentiel est virtuellement proche de l’entreprise et prêt à s’engager. Ce moment, ou il faut agir vite car chaque minutes compte avant qu’il ne prenne une décision. C’est vraiment le timing qui compte pour convertir au mieux les prospects. C’est bien cela ?

Yasser, avoir une stratégie de référencement payant impose de mettre en place des processus d’automation, d’avoir un suivi serré de la conversion des leads, un bon CRM et j’en passe. J’imagine que c’est la seule manière de pouvoir investir sereinement dans le digital. C’est vraiment un processus global, de la construction des offres à la définition d’un parcours digital claire pour les clients. Quelle sont tes recommandations ?

Jean Denis, tu baignes dans les télécoms depuis toujours, et dans le marketing aussi. Tu as vu arriver Internet et ce marketing digital depuis les années 2000. Nous sommes passé d’une approche très orientée produits à une approche plus orientée usages et bénéfices. Vous avez une stratégie de contenu très riche chez Mitel. Comment a-t-elle évolué durant les dernières années ?

D’une manière générale, peux-tu nous expliquer comment définir une stratégie de contenu efficace pour convaincre une cible de clients finaux professionnels dans les télécoms. Et surtout pour quels objectifs de résultat ?

Pierre Antoine, tu as beaucoup travaillé avec le Channel et tu connais bien les membres du CDRT. Selon toi, comment les intégrateurs devraient communiquer, quelle devrait être leurs priorités marketing ?

Et toi, Jean Denis, qu’en penses-tu ? A quel niveau de maturité trouves tu notre secteur par rapport au Marketing Digital et que conseilles tu à nos membres ?

Yasser, tu as une vision très macro. Peux-tu nous donner les métiers qui, selon toi, ont une communication digitale performante, et pourquoi ?

Yasser, D’une manière générale, penses-tu que les clients préfèrent avoir des fournisseurs communicants sur le web et sur les réseaux sociaux ?

Yasser, Selon toi, est-ce-que ce que nous venons de vivre avec le Covid aura un effet d’accélérateur de marketing digitale pour les entreprises de l’après ? Est-ce que cette communication digitale doit faire partie de la stratégie de toute entreprise ?

Je vous remercie pour votre participation à ce webinar qui nous a permis de découvrir vos talents mais surtout la manière dont on peut aujourd’hui exploiter l’Internet pour servir la stratégie de l’entreprise. Je vous remercie tous pour votre participation.

Je vous rappelle que le CDRT relance ses événements avec une soirée sur le SDWAN pour le lancement de notre délégation Lilloise le 7 juillet. Ainsi qu’une soirée le 9 juillet à Nantes sur le thème de l’éco-responsabilité.

 

 

 

 

Partagez

web0306 cover

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 3 juin, c'est à nouveau plus de 50 adhérents du CDRT qui se sont réunis, virtuellement, pour échanger sur les perspectives offertes par le Télétravail.

Voici le fil rouge de cette table ronde qui a durée ... 2 heures ! Les adhérents du CDRT connectés avec leurs identifiants pourront également télécharger les documents présentés par nos intervenants.

Laurent SilvestriAnimation et introduction par Laurent Silvestri, président du CDRT

Après avoir mis en place le télétravail en urgence et avoir activé les différentes aides de l’Etat dont le chômage partiel, comment les entreprises se préparent-elles au déconfinement ? Nous le savons, les entreprises ont soufferts durant cette période et la reprise est critique même si les conditions sanitaires sont encore complexes à gérer. Afin de mieux comprendre la situation, prendre du recul et essayer de nous mettre à la place de nos clients, nous avons souhaitez organiser ce webinar. L’idée étant bien sûr de mieux gérer la reprise de nos propres activités.
Nous avons avec nous, trois intervenants pour nous accompagner sur ce sujet.

CGatard Christian Gatardsociologue prospectiviste, expert en dynamique de groupes et en créativité et écrivain de divers ouvrages dont « Nos vingt prochaines années » paru en 2009 et « Mythologies du futur » en 2014
 Scoquio Sylvain Coquio, DSI de transition de Manutan, missionné par la société Valtus. Manutan est l’un des leaders européens de la distribution d'équipement industriels aux entreprises, composé 2300 collaborateurs répartis dans 26 filiales implantées dans 17 pays.
 ndesplebin Nicolas Desplébin"Head of Recruitment and Youth Employment Policy” du Groupe PSA,  fleuron français de l’automobile qui compte plus de 200.000 salariés dont 80.000 en télétravail.

 

Christian, pour commencer et je sais que l’exercice n’est pas simple. Comment avez-vous perçu cette période, pas seulement la crise sanitaire mais plutôt ce que les gens ont vécu durant les 3 derniers mois ? Comment considérez-vous que le télétravail à modifier nos modes de vies et les a peut-être rééquilibrés. Doit-on considérer que le télétravail restera, dans les années qui arrivent, un mode de travail très développé ? 

Sylvain, de votre côté, vous avez dû mettre en place une grande partie des équipes Manutan en télétravail durant les derniers mois. Peux-tu nous raconter ce que tu as vécu ? Est-ce que vous étiez préparé, comment vous avez basculé et quels ont été les plus gros défis techniques ? Et quels sont les pays qui se sont les mieux adaptés au télétravail ?  Quels ont été les freins et les réussites ?

Sylvain, on nous a beaucoup parlé des problèmes de sécurité, la mise en place laborieuse des VPN, les attaques massives, phishing et autres. C’est quoi la réalité ?

Nicolas, chez PSA, Xavier Chéreau, votre DRH groupe, a annoncé que le télétravail serait nouvelle norme chez PSA allant jusqu’à limiter le temps au bureau à 2 jours par semaine maximum. Comment les choses sont-elles perçues par les salariés ?

Nicolas, quelles sont les motivations du groupe, pourquoi une telle décision ? Cette mesure est-elle proposée pour des raisons économiques ou pour améliorer le bien-être de vos salariés ?

Nicolas, avez-vous évalué l’économie associée au télétravail ? Envisagez-vous une prise en charge des dépenses engagées par les salariés pour disposer d’un environnement adapté au télétravail ?

Sylvain, et chez Manutan vous avez beaucoup investi pour le confort des salariés. Allez vos dédommagez vos salariés qui télétravail ?

Sylvain, envisagez-vous un réaménagement des bureaux ? Allez-vous vers un concept de Flex office ? 

Sylvain, quels sont les outils de communications unifiées et de collaboration utilisez chez Manutan ? Sur quelle base avez-vous ces choix ?

Sylvain, Pensez-vous continuer avec Teams ? Avez-vous envisagé de basculer votre téléphonie sur Teams ?

Nicolas, chez PSA, c’est pareil ? Considérez vous que les outils proposés par le groupe sont efficaces et vous permettent de travailler correctement ?

Nicolas, comment gère-t-on les recrutements en télétravail ? Est-ce bien compatible ?

Christian, un des gros challenges des entreprises sera de maintenir le lien social et continuer à diffuser les valeurs d’entreprises alors même que le lien physique avec les salariés semble presque rompu. Comment vois-tu cela ?

Christian, il semblerait que le télétravail impose un mode de management différent des habitudes de certains. Tu peux nous en dire plus ? (Management par objectif…)

Nicolas, sentez-vous que vos managers sont suffisamment prêts ou formés par gérer des télétravailleurs ?

Nicolas, le télétravail est déjà dans les habitudes chez PSA. Comment le groupe gère-t-il le lien social ? Sentez vous que vos télétravailleurs sont tout autant connectés à l’entreprise ? Le lien social est-il là ?

Stéphane, tu as vécu quelques années dans les pays nordiques, la ou le télétravail est déjà la norme depuis plus de 20 ans. Qu’en est-il du lien social représenté par l’entreprise ? L’entreprise a-t-elle le même rôle qu’en France finalement ?

Christian pour conclure. Si le télétravail s’impose comme une nouvelle norme en France, comment voyez-vous le développement du lien social ? Ne va-t-on pas avoir une perte de lien avec l’entreprise ? Quels sont les signaux faibles de ce changement de notre rapport avec le travail ? Allons-nous apprendre de cette crise pour mieux surfer dans l’avenir ? L’entreprise représentera-t-elle à l’avenir un lieu de vie, fédérant un collectif de personnes et engagée dans leur bien être ?

 

 

 

 

Partagez

web12052020

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 12 mai, plus de 50 adhérents du CDRT se sont réunis, virtuellement, pour échanger sur les bonnes pratiques à avoir concernant la reprise de leur activité, suite au dé-confinement annoncé. 

Voici le fil rouge de cette table ronde qui a durée ... 2 heures ! Les adhérents du CDRT connectés avec leurs identifiants pourront également télécharger les documents présentés par nos intervenants.

Laurent SilvestriAnimation et introduction par Laurent Silvestri, président du CDRT

Après avoir mis en place le télétravail en urgence et avoir activé les différentes aides de l’Etat dont le chômage partiel, comment les entreprises se préparent-elles au déconfinement ? Nous le savons, les entreprises ont soufferts durant cette période et la reprise est critique même si les conditions sanitaires sont encore complexes à gérer. Afin de mieux comprendre la situation, prendre du recul et essayer de nous mettre à la place de nos clients, nous avons souhaitez organiser ce webinar. L’idée étant bien sûr de mieux gérer la reprise de nos propres activités.
Nous avons avec nous, trois intervenants pour nous accompagner sur ce sujet.

Fshaw Frédéric Shaw, administrateur d’ADN Ouest réseau de professionnels du numérique du Grand Ouest Président d’ISSEO, cabinet conseil dans les domaines de l’informatique « métier », des SI de gestion et de la communication. 
 Noel Minard  Noël Minard président de Resadia et président de l’opérateur de services numériques Rennais A2COM
 Lbertaux  Laurent Bertaux Président de Mobizel (mobiles et web sur mesure) et ex-Président de French Tech « Rennes /St Malo »


Quels sont les problèmes que les entreprises ont rencontrés lors du confinement et qu'elles sont les urgences imposées par le déconfinement ?

J’aimerais commencer par ce qui me semble prioritaire. C’est l’état des entreprises en cette sortie de crise.

  • Frédéric. ADN Ouest a récemment fait une étude auprès des entreprises de la région Ouest pour mieux comprendre les conséquences du Coronavirus sur leur activité. Pouvez vous nous expliquer comment les entreprises ont vécu ce confinement et comment elles se préparent à la reprise ?
    Les adhérents loggués peuvent télécharger les résultats de cette étude :  
  • Frederic. Je lisais notamment une étude qui précisait que 72% des salariés souhaitaient rester en télétravail tant que le virus sera présent. Est-ce une statistique que vous confirmez ?
  • Frederic. Beaucoup nous disent que les entreprises n’étaient pas prêtes à travailler en mode confiné, mais pas seulement finalement puisque d’une manière générale, la plupart n’avaient pas de PRA/PCA, pas de plan de continuité ou de prise d’activité. Est-ce une urgence aujourd’hui ?
  • Laurent. Chez Mobizel, vous accompagner les entreprises dans leur transformation numérique en accélérant la dématérialisation des outils d’exploitation. Considérez-vous que le Coronavirus a eu un effet positif sur votre activité ? Le coronavirus va-t-il accélérer la transformation numérique selon vous ?
  • Noel. On le sait, la crise sanitaire va laisser place à une crise économique. Le chômage et les défaillances d’entreprises vont croitre, et les impayés aussi. Comment perçois-tu la situation financière des entreprises ? Crains tu les impayés, un gel des investissements et un besoin urgent d’économie ?
  • Frédéric. C’est une première, durant 2 mois, une très grande partie des salariés français ont été mis en télétravail. Comment s’est passé ce télétravail et surtout ont été les problèmes rencontrés par les utilisateurs ?
  • Noel. Comment on l’a entendu, de nombreuses entreprises sont passées sur Microsoft Teams, qui a connu une croissance de ses usages de 1000% en 3 mois. Comment ça s’est passé chez tes clients ? Faut-il mettre en place des solutions plus pérennes et sécurisées ?
  • Noel. Microsoft vient de lancer son offre Teams pour les PME avec une ambition très forte. Avec le Coronavirus et le taux d’adoption des dernières semaines, peut-on considéré que Microsoft a gagné une bataille et que les entreprises vont souhaitez conserver Teams dans leurs usages ?
  • Noel. Dans le but de faire des économies, les entreprises ne vont-elles pas souhaitez supprimer leur PBX historique et le remplacer par l’option Phone System de Teams ?

Comment relancer son activité commerciale, et vision sur l’évolution des méthodes commerciales ?

Nous avons tous relancer nos installations et nos déploiements chez les clients qui sont venus vers nous, les dernières semaines. Nous allons avoir à accompagner nos clients pour pérenniser les outils et leur permettre d’augmenter leur productivité à moyen et long terme, comme Noel vient de nous l’expliquer. J’aimerais désormais parler de la prospection de nouveaux clients. Durant les prochains mois, la distanciation sociale risque d’être de mise. Pour autant, nous allons devoir nous développer et recruter de nouveaux clients.

  • Laurent, quel est votre stratégie de recrutement. Que conseillez-vous à nos adhérents ?
  • Noel de ton coté, quelle est ta stratégie sur le sujet ?
  • Noel. Peux-tu nous expliquer pourquoi tu considères que l’Inbound facilite ton recrutement commercial ?
  • Laurent. Pouvez vous nous expliquer comment on met en œuvre une stratégie d’Inbound.

 

Conseils aux adhérents :

  • Frederic. Pour conclure, quel serait votre conseil pour accompagner au mieux la reprise de nos clients. Comment voyez-vous le rôle de l’écosystème numérique dans cette crise ou plutôt, cette sortie de crise ?
  • Même question pour Noel et Laurent.

Conclusion (Laurent/Philippe) :

  • Merci à tous pour votre participation à cette table ronde du CDRT. J’espère que vous aura apporté de bonnes idées pour préparer la reprise.
  • N’hésitez pas à solliciter les différents membres du bureau si vous avez besoin d’aide durant cette période.
  • A très bientôt pour un prochain webinar, qui devrait être sur le télétravail, les outils adaptés et les méthodes de vente associée.

 

 

 

 

 

 

Partagez

web22042020 cover

Pour visionner l'intégralité des 2 heures de cette conférence ... vous devez vous identifier sur le site

Le 22 avril, plus de 60 adhérents du CDRT se sont réunis, virtuellement, pour échanger sur les bonnes pratiques à avoir concernant la reprise de leur activité, suite au dé-confinement attendu. 

Voici le fil rouge de cette table ronde qui a durée ... 2 heures ! Les adhérents du CDRT connectés avec leurs identifiants pourront également télécharger les documents présentés par nos intervenants.

Laurent SilvestriAnimation et introduction par Laurent Silvestri, président du CDRT

  • Après presque deux mois de confinement, le président de la république a annoncé le 13 avril, il y a une semaine, une sortie progressive de confinement à compter du 11 mai. Bien que nous restions encore en attente d’informations complémentaires, de la part du premier ministre et des autres membres du gouvernement, nous savons d’ores et déjà que les écoles seront en partie réouvertes, les masques seront obligatoires dans les lieux publics ou encore que le télétravail restera de mise jusqu’à ce que l’épidémie disparaisse.
  • Durant les dernières semaines nous avons été au chevet de nos clients et de nos salariés en essayant de préserver au mieux la santé de nos entreprises.
  • Nous avons désormais un besoin urgent d’une reprise d’activité. Nous bien sûr mais aussi l’ensemble de l’économie car sans nos clients, nous ne sommes pas grand-chose.
  • L’objectif de cet visio est que nous puissions partager ensemble sur les best practices que nous devons prendre en compte pour reprendre au mieux notre activité, tant d’un point de vue sanitaire pour protéger nos salariés mais aussi d’un point de vue plus commercial. Comment revoir nos objectifs dans une situation de reprise encore peu claire ?
  • Pour nous aiguillez aujourd’hui, nous avons demandé à 4 intervenants de nous accompagner :
    • Valérie Roulleau, Délégué aux affaires sociales du Syntec Numérique)
    • Christophe Fornes, membre du comité directeur de Croissance Plus et dirco de SaaSwedoo
    • Sebastien Loste, dirigeant de l’opérateur de services Telerys.
    • Philippe Leber, dirco de TIBCO.

Je vais tout d’abord laisser la parole à Philippe Sordet, vice-président du CDRT, qui va nous partager les propos d’Olivier Sibony professeur d’HEC, expert en stratégie.

Philippe SordetIntroduction de Philippe Sordet, vice president du CDRT

  • Reprise des propos d’Olivier Sibony professeur d’HEC, expert en stratégie. Il analyse très bien notre crise sanitaire. Il tire 5 leçons de cette crise sanitaire du Covid 19 et nous rappelle les règles de bon sens
    • Regarder les faits et ne pas raisonner par analogie
    • Ne pas attendre les autres pour agir
    • Accepter l’incertitude et apprendre à envisager des scénarios variés
    • Anticiper et continuer à planifier (ex du TGV pour le transport de malades)
    • Garder l’espoir

valerie roulleau syntecValérie Roulleau, Délégué aux affaires sociales du Syntec Numérique

  La présentation utilisée - rappels sur les obligations, outils juridiques à disposition de l'employeur - les interlocuteurs privilégiés - les principales mesures à adopter (vous devez être loggué pour la télécharger).

  • Quelles sont les grandes règles sanitaires (mesures de protection des salariés sur site ou en déplacement, ou en intervention chez les clients, les gestes barrières à appliquer ou encore les conditions de travail au bureau
  • Rôle des CSE et doit-on faire évoluer le règlement intérieur de l’entreprise.
  • Peut-on ou doit-on utiliser la Médecine du travail pour nous accompagner, notamment faire les tests en cas de doute ?
  • Télétravail : Doit-on appliquer des règles de déconnexion ? comment les mettre en place ?
  • Quelle est la position du Syntec numérique face à l’application de tracking STOPCovid dont nous avons beaucoup entendu parler ces derniers jours.

 

Christophe FornesChristophe Fornes, membre du comité directeur de Croissance Plus et dirco de SaaSwedoo

  La présentation utilisée -conseils et plan de reprise (vous devez être loggué pour la télécharger).

  • Quel est la position de CroissancePlus et quel plan de sortie de sortie de crise conseillez-vous à vos adhérents ?

Sébastien LosteSebastien Loste, dirigeant de l’opérateur de services Telerys, adhérent du CDRT.

  • Comment vous êtes-vous adapté durant le confinement et comment préparez-vous le déconfinement ?

(Réorg des équipes, accompagnement clients, dispositifs d’état, nouveau management à distance, l’organisation des semaines à venir et la stratégie de rebond)

Philippe LeberPhilippe Leber, dirco de TIBCO, adhérent du CDRT

  • Pour cette sortie de confinement, comment allez-vous vous organiser commercialement tant vis-à-vis de vos clients et pour les nouvelles démarches commerciales, de prospection notamment ?
  • D’un point de vue sanitaire, qu’avez-vous prévu pour protége les commerciaux ?
  • Allez-vous favoriser le télétravail et quels problèmes cela pose-t-il ?

 

 Merci à nos adhérents présents "autour" de cette table ronde virtuelle.

De nombreux échanges ont eu lieu au moyen du chat ... les adhérents loggués peuvent les télécharger.

Ils contiennent quelques liens utiles notamment sur la fourniture de masques.

 

 

 

 

Partagez

clip2

Cliquez sur l'image pour voir le résumé en vidéo

Nous étions plus de 120 professionnels réunis ce 6 février autour du thème : le SD-WAN.

Retrouvez le programme et les intervenants aux 2 tables rondes ici

Les tables rondes :

Retrouvez l'intégralité des débats et échanges sous forme de vidéos !

Pour visionner l'intégralité des tables rondes : cliquez sur leurs images ci-dessous.

Table1

 

Table2 

Témoignages et interviews 

A l'occasion des pauses, nous avons interviewé quelques participants et intervenants : retrouvez les vidéos ...

temoignage1 Interview Sélim Ben Hamouda - Bouygues Telecoms

Que doit savoir un intégrateur pour commercialiser une offre SD-WAN ?

Quels sujets souhaiteriez vous voir traités lors des prochains événements du CDRT ?

témoignage2Interview Marilyn Barillot - INTRACOM

Avez-vous eu un éclairage suffisant sur le SD-WAN ?

 

temoignage3Interview Marc Del Fabbro - PYXYA

Que doit savoir un intégrateur pour commercialiser une offre SD-WAN ?

Le SD-WAN est-il une occasion de vendre des services ? 

temoignage4Interview Jacques Gripekoven - Allo Cloud

Avez-vous eu un éclairage suffisant sur le SD-WAN ?

L'organisation de cette matinale vous a-t-elle convenue ? 

  

Gallerie de photos

 

La participation à cette matinale était gratuite pour tous les professionnels du secteur  grâce au support actif de nos partenaires.

DECOUVREZ LEUR POSITIONNEMENT SD-WAN en cliquant sur les logos 

 

 30x30 logo adista  30x30logo bouygues   30x30 logo fortinet   logo hubone   logo pyxya   logo silverpeak

 

Partagez


toulouse23012020 slide

Convivialité et gastronomie toulousaine pour ce 6ème dîner CDRT à Toulouse sur le SD-WAN qui a rassemblé plus d'une trentaine de participants. Le sujet a suscité de nombreux échanges qui se sont poursuivis tard dans la soirée autour d'un cocktail puis d'un repas assis.

On parle beaucoup de cette nouvelle technologie (le SD-WAN) qui reste toutefois méconnue de beaucoup de professionnels. 

La qualité du réseau et sa réactivité sont clés pour l’ensemble des applications Voix et Data.

L’utilisation de divers supports réseaux et leur gestion intelligente devient incontournable. Les entreprises multi-sites utilisant plusieurs opérateurs data restent les cibles privilégiées mais les solutions évoluent vite et des offres Opex peuvent s'adapter également aux PME désireuses de maîtriser les flux data de leurs applications. Les économies se font surtout sur une meilleure utilisation des applicatifs métiers du fait d'une visibilité accrue des usages internes. 

 

Merci à nos sponsors PYXYA et Nacxwan et aux intervenants Marc DEL FABBRO Dominique MEURISSE Xavier GROSSETETE  de JAGUAR NETWORK  , Vincent de Sulzer Wart de Adista

Retrouvez la présentation du CDRT et de la soirée en téléchargeant le pdf.

 

Par Isabelle Sinègre - déléguée régionale CDRT - Occitanie 

Revoir le programme de cette table ronde

 
Partagez


nantes2111 0

Pour notre 5 éme évènement  du CDRT Ouest depuis le lancement en octobre 2018, le thème de la soirée était  le SD WAN.  Nous avons assisté à une table ronde passionnante sur un sujet d’actualité auprès de 34 convives ( 100% de présence ) pour la 3éme fois dans la brasserie les Pellières à St Herblain où nous sommes toujours très bien accueilli. ( voici quelques photos) et la présentation de la soirée et du CDRT

 

Notre table ronde était animée par Philippe Leber le directeur commercial de TIBCO  avec comme intervenants :

  •     Noël Minard -président d'A2Com et Resadia - Intégrateurs de services cloud
  •     Oktay Karabay - Directeur de l'offre connectivité et réseaux d'entreprise- Adista - opérateur de services hébergés
  •     Philippe Dufour  responsable commercial de Silver Peak  France ( éditeur de Solutions SD WAN)
  •     Marc Del Fabbro-CEO de Pyxya – start-up-plate-forme de services SD WAN ,

Le SD-WAN, qui signifie « Software Defined Wide Area Network », est une nouvelle approche logicielle permettant aux réseaux télécoms d'entreprises de devenir plus agiles et plus flexibles. Cette rupture technologique donne enfin l'opportunité de dissocier l'opérateur de connectivités de l'opérateur de services

On peut évoquer les 3 solutions d’architecture WAN :

  • MPLS avec sortie Internet centralisée
  • Hybride : MPLS + Offload Local
  • SD WAN

On présente parfois le SD WAN comme LA Solution pour optimiser la Bande Passante des réseaux. Est-ce le seul intérêt de cette solution ?

Pour Noël Minard le SD WAN est aussi un bon moyen de renforcer sa sécurité  sachant que le maillon faible est souvent le lien Wan. Le SD WAN apporte sa brique de sécurité qui est directement intégrée et peut venir concurrencer un Firewall . On voit arriver dans les SD WAN  des acteurs comme Fortinet  qui viennent de la cyber sécurité.  Le SD WAN  apporte aussi des réponses sur la qualité de service et venir en complément d’architecture MPLS.

Sachant aussi que l’entreprise devrait doubler sa bande passante dans les 3 ans ,selon Gartner , il sera essentiel d’optimiser ses liens , le SD WAN le permet . C’est l’option qu’a pris l’opérateur Adista pour ses clients.

En attendant la fibre , les solutions en 4 G peuvent parfois être suffisantes selon Oktay

Le SD WAN gère aussi le multi cloud ce qui va être très utile pour beaucoup d’entreprises mais la solution reste complexe.

Selon nos intervenants , le SD WAN doit permettre aux DSI de reprendre le contrôle des applications , il pourra plus facilement remonter des statistiques réseaux, les analyser , définir les profils par site, et démontrer plus facilement un ROI. Il aura la possibilité de faire de la maintenance prédictive. Cela va permettre au spécialiste de l’IT d’aller sur les métiers Telcos

Selon Pyxya ...

La technologie SD-WAN (Software Defined Wide Area Network) présente de nombreux avantages comme : 

  • La possibilité d’augmenter la capacité du réseau WAN en ajoutant des liens d’accès Internet « banalisés » beaucoup moins onéreux. En appliquant dynamiquement des règles pour envoyer telle catégorie de trafic sur tel ou tel lien (MPLS, @, 4G) tout en mesurant en continu la qualité des différents liens utilisés,  va permettre de passer d’une notion d’engagements au niveau réseau de transport (disponibilité du lien d’accès, délai de transit, perte de paquets et gigue) tels que proposés actuellement par l’ opérateur télécom, à la notion d’engagements applicatifs (disponibilité du service applicatif, temps de réponse utilisateur, bande passante allouée à l’application, etc…) qui sont les vrais engagements attendus par les collaborateurs et les partenaires de l’entreprise.
  • Dans une infrastructure SD-WAN les sites distants peuvent disposer d’un accès direct à Internet (Local Internet Break Out) pour mieux utiliser les applications en mode Saas hébergées dans les clouds publics (Office 365, Salesforce, etc…) tout en intégrant nativement des fonctions de sécurité (firewall, anti-spam, etc…) et tout en permettant un chiffrement de ces flux qui transitent localement sur Internet.

Le SD-WAN s’inscrit dans la logique de virtualisation du système d’information et s’appuie sur un orchestrateur et un contrôleur central pour assurer la configuration de tous les équipements distants et en faciliter le déploiement automatique à grande échelle sans aucune intervention humaine sur site (notion de ZTP : Zero Touch Provisionning).

Le SD-WAN c’est aussi de la  visibilité applicative , de l’automatisation et du machine learning

 

 

Partagez


24102019 0

Ce quatrième dîner Parisien de l’année a réuni une cinquantaine de dirigeants  principalement des intégrateurs, dans un restaurant italien le Meriggio situé en plein cœur de Paris. Nos convives ont apprécié la qualité des produits du terroir Toscan.

"Comment adapter son modèle avec le développement de l’économie de l’abonnement et créer rapidement de la valeur pour nos entreprises IT et télécoms"

 

Le sujet de la soirée a un véritable impact sur l’organisation de nos entreprises.

Le  développement de "l'économie de l'abonnement" a depuis longtemps bouleversé les modes de consommation du grand public.

Comment cette tendance s'étend-t-elle au domaine du B2B ?

Qu'est-ce que cela va entrainer comme bouleversement des business modèles des sociétés de notre secteur ...et comment s'y préparer ?

Tels sont les thèmes qui ont été abordés.

La vraie question pour nos entreprises  est : « Comment je dois me rendre incontournable dans la chaîne de valeur du client en lui proposant sous forme d’abonnements des services et des usages »

lkin20Jean Denis Garo  président du CMIT et directeur marketing de Mitel a brillamment animé cette table ronde,  Jean Denis en introduction nous a commenté l’étude sur le Cloud d’IDC France pour le compte de Mitel (vous trouverez ci-joint une synthèse - réservé aux adhérents)

Nos Intervenants étaient :

  • OPEN IP  avec Laurent Silvestri (CEO) – opérateur agrégateur de 18 M€ qui avec sa plateforme My Open IP accompagne ses clients intégrateurs à évoluer vers  l’abonnement. Plus de 90 % du CA  est fait avec de l’abonnement,  ce qui est un bon moyen pour valoriser l’entreprise
  • ZUOARA avec  Damien Lyant le country Manager France, Suisse et Belgique - Zuora est le spécialiste mondial de la solution de facturation dans le cloud
  • HEXATEL avec Sebastien Morin (CEO), Intégrateur Rennais / opérateur de service numérique de 45M€ qui réalise maintenant 60% de son CA dans l’abonnement avec un objectif d’arriver à 80 % d’ici cinq ans. Il a su transformer son entreprise d’un  modèle CAPEX en OPEX.

Voici quelques notes prises pendant la table ronde

Selon Sebastien la question sur l’économie de l’abonnement n’est plus de savoir « Est-ce que je dois y aller mais plutôt de  comment je vais m’y prendre ». Pour Laurent l’abonnement va devenir incontournable, les Telco faisant parti de l’IT les offres doivent logiquement passer dans le cloud. Damien a pu nous donner quelques exemples de secteurs  qui ont basculé dans l’abonnement comme la santé avec une personnalisation des offres, la finance, les services ou encore l’industrie.

Pour Sébastien la marque de l’éditeur pour la PME a moins d’importance que pour les Grands comptes, l’entreprise jusqu’à 200 personnes recherche plus une solution d’abonnement à des services et des usages.

Pour Damien,  la question est de savoir comment je développe une plate-forme de services en proposant de la valeur avec une vraie stratégie de pricing  découlant d’une bonne connaissance du client . Les plus avancés sont l’industrie, le luxe, la santé, le retail est par exemple en retard en terme de connaissance client

Pour Laurent ,  le rôle de l’intégrateur est d’accompagner le client dans sa transformation numérique en l’aidant à mieux comprendre la complexité des offres dans la cloud , et en répondant aux attentes des clients qui recherchent des solutions  d’abonnement à des services et des usages.

Dans l’entreprise  ETI souvent le DSI reste le principal interlocuteur pour les offres UCAAS mais il est essentiel de convaincre les interlocuteurs métier.

Il est important de faire du UP selling pour que le client ait la connaissance du dernier service pour qu’il continue à acheter.  A ne rien proposer, l’entreprise  s’expose à perdre le client conséquence d’une mauvaise appréhension du marché.  Le prix n’est pas tout

Ce changement de modèle implique souvent un changement d’organisation  Il faut faire évoluer les équipes surtout pour ceux qui sont encore dans le TDM . C’est un vrai challenge pour trouver les bonnes compétences à un prix raisonnable,  et rémunérer les commerciaux lorsqu’ils vendent du cloud.  Il existe des solutions efficaces. Les dirigeants doivent montrer l’exemple en accompagnement cette conduite du changement.

Pour Laurent, Il est important de bien analyser ce qu’utilise le client comme usage et ne pas lui proposer des services inutiles pour lui.  Le client doit rester au centre de nos préoccupations pour augmenter l’ ARPU . La connaissance du client devient de plus en plus primordiale dans un monde d’usages

L’intégrateur n’est pas mort, sa proximité et sa compréhension du besoin client doit le rendre incontournable. Pour la PME il doit être un «  One stop shopping »  et développer son éco système pour y arriver. L’intégrateur spécialisé sur les verticaux comme la santé a une belle carte à jouer s’il sait apporter de la valeur à un prix adapté.

L’intégrateur avec l’aide de son opérateur a un rôle d’évangélisateur auprès de son client

Pour Damien , le gagnant de demain sera le client , quelle sera votre relation avec  le client pour être indispensable ou incontournable ? Il faut savoir où vous vous trouvez dans la chaine de valeur. Les mauvais vont disparaitre et les bons vont rester

Dans cette économie de l’abonnement, il faut de la simplicité, de la prédictibilité et de la confiance et devenir des vendeurs de services et d’usages.  La difficulté sera d’avoir les commerciaux adaptés et les outils adéquates  pour être réactif.

 

Partagez

table ronde 1010

 

Nous avons relancé les activités du CDRT en région PACA  le jeudi 10 octobre à Marseille au Café Borely  ( château Borely) dans un  très joli cadre avec plus de 30 personnes dont 8 intégrateurs , record à Marseille , c’était notre 6éme dîner après 2 ans d’absence .

 

"Vers une Convergence des métiers Réseaux, Télécoms & IT
pour accompagner la transformation numérique des entreprises :
Quels sont les challenges du dirigeant?
"

 

Le sujet de la convergence de nos métiers nous a valu un débat passionné "à la Marseillaise"  et sans langue de bois entre l’auditoire et nos 4 intervenants ;

  • Philippe Rampal de Jaguar Network
  • Pierre Roubin d’Aubacom
  • Stéphane Couturier de SNEF Connect
  • Arnaud Brouquier de Delta Sertec) et notre animateur Sebastien Dubois vice president de Medinsoft.

Un esprit de club commence à se créer. Nous avons un trio à Marseille pour nous aider  Stéphane, Philippe et  Sébastien. C’est encourageant pour la suite, nous avons déjà  4 sociétés qui ont demandé à adhérer

Nous avions organisé une table  ronde avec 4 convergences différentes de métiers

  • une grosse entreprise locale SNEF  qui vient de l’électricité et avec sa filiale Snef Connect est  impliquée dans 4 métiers la sureté, la sécurité incendie, la transmission de données (TOIP, réseaux informatique, UC etc) et la GTP/GTC.
  • Une ETI avec l’opérateur Jaguar Netwok qui fait maintenant partie d’Iliad/ Free, et qui a commencé par le Data Center et la connectivité  et a su converger vers différents métiers du numérique ( IOT , IA etc) , et veut se développer avec le réseau de fibres d’Iliad
  • Un PME Delta  Sertec   intégrateur qui vient de la vidéo surveillance et de l’alarme  et du câblage et propose  maintenant  des solutions de télécom d’entreprises ( TOIP , UC , liens etc)  de la  digitalisation des espaces avec de l’affichage dynamique, visio, IPTV
  • Un installateur local en téléphonie Aubacom qui est  devenu un opérateur de services avec sa propre plate-forme

Cette table ronde a fini en débat, voici quelques points marquants

  • Il faut devenir un architecte du numérique pour le client
  • Il faut que l’intégrateur package les offres, opère les service , devienne le conseil du client et soit l’interlocuteur unique du numérique surtout pour ses clients PME /TPE
  • Ce monde des installateurs/ Intégrateurs vit une concurrence très forte venant des opérateurs et de la bureautique. Les frontières disparaissent
  • Il vaut mieux savoir à qui tu veux vendre plutôt qu’à qui tu vas acheter
  • La proximité du client restera toujours malgré la convergence des métiers, le principal point différenciant pour aider le client à réussir sa transformation digitale
  • Pour survivre dans cette concurrence effrénée, il faut pour évoluer rapidement se marier ou se différencier fortement. On ne peut plus tout faire tout seul. La solution est aussi de gérer un écosystème de compétences  soit internes ou externes  à travers des partenariats pour être l’interlocuteur unique du client dans sa transformation digitale
  • La vraie difficulté est de trouver ces compétences et ensuite de les garder, les salaires des techniciens IP augmentent trop vites, c’est un handicap pour les petits intégrateurs.
  • Les challenges du dirigeants sont recruter, former, fidéliser, transformer nos sociétés et trouver les financements. L’humain restera au cœur de la réussite de nos entreprises

En conclusion l’intelligence commerciale avec la mise en place d’un écosystème local  efficace  répondra à l’attente du client qui recherche de plus en plus un interlocuteur  unique et de confiance pour l’accompagner et l’aider à maitriser ses différents réseaux et solutions télécoms.

 

slide0 1010

Voir la présentation utilisée en introduction

 

 Quelques photos de la soirée

 

      

Partagez

Les prochains événements

Les comptes rendus