Converger ensemble vers les communications et la collaboration unifiées

Le CDRT est devenu un club national avec une forte représentativité du marché des Communications Unifiées et de la Collaboration.

Le 21 février dernier le CDRT, le Club des Dirigeants Réseaux & Télécoms organisait à l’hôtel Normandy à Paris, sa 7ème assemblée générale pour présenter à ses membres les résultats de l’année 2018 ainsi que son ambition pour accompagner ses membres et la profession dans un marché des Réseaux & Télécoms en forte mutation, mais riche en opportunités.

 

2018, une année de forte croissance pour le CDRT

Durant l’année écoulée, le CDRT a accéléré son développement en régions, avec l’ouverture de délégations en Occitanie, pilotée par Isabelle Sinegre et dans l’Ouest, pilotée par Philippe Sordet. Ces délégations s’ajoutent à celle de Paris et celle de Rhône Alpes pilotée par Bertrand Caron.

Le CDRT est désormais un club national qui compte maintenant 168 membres dont environ 60 en région. Ses membres représentent l’ensemble de l’écosystème du marché de l’Internet, des Communications Unifiées et de la Collaboration regroupant à la fois des éditeurs, des équipementiers, des opérateurs d’infrastructures, des intégrateurs/opérateurs de services de toute taille et quelques ESN.

Durant l’année 2018, le CDRT a organisé 16 événements dont 8 dîners en région. Parmi ces événements ont note aussi 2 matinales, l’une dédiée aux Communications Unifiées durant la Cloud Week Paris et l’autre dédiée à la SmartCity et au SmartBuilding en collaboration avec la fédération InfraNum.

Le CDRT a aussi organisé, avec Cavell Group, le Comms Cloud Summit en novembre, un événement d’ampleur européenne, dédié aux Communications Unifiées.

Le rapport moral, présenté par Philippe Sordet, vice-président du CDRT et le rapport financier présenté par Pascal Prévot, son trésorier, ont été approuvés à l’unanimité par les membres lors du vote de fin de séance.

Nomination de Philippe Houdouin, président de Keyyo, en tant que Secrétaire Général

Les membres ont aussi voté à l’unanimité pour la candidature de Philippe Houdouin au poste d’administrateur du CDRT. Président fondateur de l’opérateur Keyyo récemment racheté par Bouygues Télécom Entreprises, Philippe Houdouin prendra aussi les fonctions de Secrétaire Général du Club et renforcera l’équipe existante. Il rejoint Laurent Silvestri, Philippe Sordet, Pascal Prévot, Eric Assaraf, Frederic Decard, Stéphane Grasset, Isabelle Sinegre et Bertrand Caron, en tant qu’administrateur.

 

2019, l’année de l’accélération de la transformation technologique

Au-delà de ces événements, véritable marque de fabrique du CDRT, permettant à ses membres de réseauter et profiter de conférences leur permettant d’anticiper les évolutions du marché, le Club est aussi un acteur fortement impliqué dans l’accompagnement de ses membres dans leurs enjeux majeurs de la mutation du marché.

Alors que l’on observe le déploiement de la Fibre, la mutation vers le Cloud, l’arrivée de la 5G et la transformation de la téléphonie en applications Audio/Vidéo/Tchat, les acteurs du marché doivent faire face à de nombreux enjeux que le CDRT souhaite faciliter.

  • La transformation du modèle « intégrateur » vers un modèle « opérateur de service » accompagnée par la transformation du modèle économique d’un modèle de vente « one shot » vers un modèle récurrent.
  • La convergence des métiers éditeurs/opérateurs, intégrateurs/opérateurs, ou encore télécoms/informatique.
  • Le manque de ressources compétentes tant pour des fonctions commerciales que techniques.
  • La compréhension des forces en présence par une meilleure cartographie des acteurs et de la chaine de valeur.
  • L’anticipation des évolutions technologiques et des différents modèles de création de valeur et de différentiation.

En 2019, le CDRT travaillera en priorité sur deux sujets :

  • Commission Recrutement/Formation : La problématique de gestion de ressources et la pénurie de profils techniques et commerciaux compétents.
    Le Club souhaite construire des programmes de spécialisations télécoms en collaboration avec différentes écoles. Ces programmes, élaborés par le CDRT, seront proposés en option aux cursus des différentes écoles afin de permettre aux étudiants de mieux se préparer aux télécoms mais aussi de permettre à ses membres de recruter plus facilement ces jeunes talents. Le Club s’appuie sur ses relations fortes avec le Syntec Numérique pour soutenir cette initiative.

 

  • Commission Labélisation : Formaliser le statut d’opérateur de services
    Le marché français compte 2500 opérateurs, dont 250 opérateurs d’infrastructure et 2250 opérateurs de services. Bien que leur rôle ne soit pas du tout le même, l’autorité de régulation des Télécoms (ARCEP) les répertorie dans la même catégorie d’opérateur L.33.1. Afin de mieux cartographier les opérateurs ne disposant pas d’infrastructures en propre mais aussi mettre en avant leur expertise et leur rôle, le Club aimerait lancer un chantier de labélisation de cette profession en commençant sans doute par une charte. Le Club travaillera avec différents organes publics ainsi que la fédération InfraNum pour mener cette action.

 

« En 2019, le CDRT souhaite intensifier sa présence aux côtés de l’écosystème Réseaux & Télécoms et continuer à apporter un éclairage bienveillant à ses membres » déclare Laurent Silvestri, Président du CDRT. « Pour autant, les attentes de nos membres sont plus fortes et les mutations technologiques actuelles ainsi que l’accélération des transformations structurelles du marché nous amènent à accompagner ces changements par des actions plus fortes que nous allons mener avec les différentes fédérations professionnelles auprès des pouvoirs publics » ajoute-t-il.

A propos du CDRT

Le CDRT est un club d’affaires, créé en 2012, qui a pour objectif de réunir les acteurs de la convergence informatique et télécoms, faciliter le networking et apporter un éclairage d’experts sur les sujets d’actualités. Il permet d'échanger et partager des expériences avec l'ensemble des acteurs de l'écosystème informatique et télécoms, créer des synergies Business en toute bienveillance, anticiper les évolutions du marché et des usages et participer à la promotion des Communications Unifiées.
Le CDRT compte 168 membres dirigeants, représentant les différents acteurs de l’écosystème des Communications Unifiées, intégrateurs, opérateurs, éditeurs, équipementiers et ESN.

Partagez

Les comptes rendus