CR du dîner CDRT du 20 octobre à Nantes - "L’évolution régionale du THD et les perspectives"

Les participants

phleber  Table ronde Animée par : Philippe Leber directeur commercial de Tibco
Jdabin  Jerôme Dabin Manager des Ventes Ouest Atlantique - Axione
Fcoudrieau Franck Coudrieau Délégué régional Altice-SFR
Pfioos Pierre-François IOOSS - Covage - Directeur de concession qui représentera aussi Altitude Infra  sur la région suite au rapprochement

Introduction :  Philippe Sordet  délégué régional ouest et vice-président du CDRT

Prises de notes au cours de la table ronde

 

  • Le Groupe Altitude  par Pierre François IOOSS:
    • Aujourd’hui le Groupe Altitude est incontournable.
    • 1200 salariés au service du territoire national.
    • Nous investissons dans les territoires en déployant les réseaux nécessaires aux particuliers, aux entreprises et aux sites publics.
    • Nous déployons des réseaux de qualité et dimensionnés qui s’ajustent aux besoins des clients.
    • Pour le FTTH : on couvre 5 millions de foyers en France soit 1 foyer sur 6. 1er acteur sur les RIP avec 27% de part de marché.
    • Pour le FTTO : AI est le 3ème opérateur d’infrastructure wholesale BtoB avec 23% de part de marché.
    • Nos agences couvrent l’ensemble du territoire national.
    • Nous déployons, maintenons, et commercialisons nos réseaux auprès des grands opérateurs de détail (Bouygues, Orange, Free et SFR).
    • Avec Covage, le Groupe Altitude renforce sa dynamique pour répondre aux besoins croissants de connectivité de nos concitoyens.
  • Déploiement focus Grand Ouest : Pays de la Loire, Bretagne, Normandie

Le siège d’Altitude est présent en Normandie. Siège social du Groupe en Seine Maritime et présence de nombreuses filiales.

Sur les RIP :

    • Manche – 320 000 prises -100% FTTH fin 2025
    • Calvados – 262 000 prises - 100% FTTH fin 2022
    • Vendée – 285 000 prises prévues fin 2023
    • Vannes Agglo – 12 500 prises construites
    • C4F Deauville – 40 000 prises à fin 2022
    • Caen et Nantes FTTO près de 4500 entreprises raccordées à travers 150 FAI usagers

Au global sur le Grand Ouest ce sont un près de 1M de prises FTTH dont 50% déployées. En terme de déploiement nous sommes à la moitié du chemin. Nous serons au rendez-vous des prochaines échéances de couverture sur les territoires qui s’étaleront jusqu’en 2025. 

  • Difficultés et bonnes pratiques d’un déploiement FTTH :

Une bonne préparation du projet en amont et un dialogue permanent avec la collectivité et les gestionnaires du domaine public permettent d’anticiper et d’aplanir les difficultés. L’aide du délégant est précieuse. Par exemple le Guide pour les collectivités réalisé par le Syndicat Vendée Numérique est une bonne pratique.

D’une manière générique les points de vigilance à retenir sur un projet :

    • Bien connaitre les projets d’aménagement (par ex la place du village refaite à neuf avant la pose d’un PM) et anticiper les effacements de réseaux. Les communes sont des acteurs essentiels d’un projet de déploiement.
    • Appuis aériens Enedis et Orange : par exemple en Vendée il est estimé 20% à 30% des poteaux à remplacer. Le réseau est déployé à 60% en aérien. Pour un déploiement FTTH départemental la mise en place d’un dialogue permanent avec Enedis est nécessaire pour déroger aux règles strictes d’un logiciel de calcul de charges mal adapté à la pose de FO.
    • Elagage : de la responsabilité des propriétaires des parcelles. Risque de coupure réseau en cas de coup de vent sur le réseau aérien. A anticiper pour éviter les impacts sur le planning.
    • Mode STOC : enjeu important pour la pérennité des réseaux. Des solutions collectives avec les OCEN et leurs sous-traitants doivent être trouvées pour éviter les échecs de raccordement.
  • L’emploi et la fin des déploiements ?

Les déploiements d’Altitude s’étendront jusqu’en 2025. A ce jour nous avons toujours besoin de ressources, nous recrutons, et ce sont plus de 150 postes ouverts dans le groupe. La fin des déploiements aura pour conséquence une décrue des effectifs de construction avec un basculement des besoins de compétences vers des fonctions liées à l’exploitation, à la maintenance des réseaux et aux raccordements.

  • Les usages

Grâce aux réseaux nous pouvons nous projeter et développer les services et les usages.

La fibre constitue l’infrastructure qui sera le support de multi-usages, y compris les usages qui ne sont pas encore totalement identifiés.

Altitude sera force de proposition pour accompagner les territoires, tout comme nous l’avons fait sur l’infrastructure.

L’idée n’est pas d’opposer le rural à l’urbain et vice et versa, mais bien d’équilibrer le territoire national.

Les outils qu’offre le numérique, notamment dans le domaine des transports, de l’e-administration ou encore de l’e-santé permettent aussi de faciliter la vie quotidienne des usagers.

Nous devons envisager la problématique par rapport à l’ambition du territoire, fixer un cap et des étapes concrètes. Et surtout les partager avec l’écosystème des territoires.

Ce serait un non-sens pour des collectivités de petite taille de fonctionner en vase clos.

Il faut agir local et penser global.

Il ne suffit pas de connecter une ville pour la rendre intelligente.

Les services intelligents doivent impérativement être réfléchis en amont et collectivement.

Pour  compléter ces propos ,

Jérôme Dabin nous explique qu’Axione , c’est 3000 collaborateurs , 51 agences en France et un CA de 550 millions d’€. Pour les collectivités , ils conçoivent, réalisent et financent le THD.  Ils ont 25 réseaux et 170 clients opérateurs  .  Présence sur le grand ouest, Tours, la Sarthe  , le Maine et Loire et fin décembre le réseau Loire Atlantique en RIP et des réseaux privés sur Nantes et Rennes

Franck Coudrieau délégué régional Altice / SFR , le  groupe fait près de 17 milliards d’€ de CA, avec 250 personnes sur le siège régional à St Herblain, 3,7 millions de clients fibre progression de 40%  et 7 millions d’ADSL.

Le problème est souvent chez les installateurs car la demande est si forte que la qualité de l’installation  parfois fait défaut .  Il faut vraiment faire le tri  . Les prises peuvent être  lointaines , et la difficulté est de savoir qui paye le génie civil. Le problème est  aussi souvent de trouver les bonnes compétences pour installer et souder la fibre.

SFR a ouvert la 5G sur des usages à Nice sur la bande 3,5 G , il y a quand même une réticence du grand public

Sur les usages

C’est le prochain défi pour ces opérateurs après l’installation en 2025 de presque la totalité du territoire en prises.

La numérisation des PME va se poursuivre avec les efforts des opérateurs  de services. Selon Axione , Il faudra rendre les infras communicantes et aider les collectivités à capter et  valoriser leurs données pour assurer des services utiles à leurs usagers.

SFR développe des usages autour de la 5G avec SNCF avec des caméras avec de l’ IA  qui en temps réel pourront  analyser par exemple les infos sur les manifestations dans les gares  .Un autre usage de la 5 G sera de proposer aussi du multilingue  avec une traduction en temps réel. De nombreuses usages grands publics  sur la 5 G sont à l’étude mais encore peu pour les entreprises

NB  Ce sujet de la 5 G sera traité en 2022  à Nantes sans doute avec notre partenaire  ADN Ouest. Le prochain CDRT aura sans doute lieu  à Rennes en février sur le thème de la Cybersécurité.

 

CDRT 36 Rue Laborde, 75108 Paris